Mot du Président

« C’est avec grande fierté que je reprends les rennes de BUSINESSMED pour un second mandat de 3 ans. Depuis 5 ans (2010), la plupart des pays Méditerranéens du SUD passent par une crise. L’Egypte, la Syrie, la Palestine, la Tunisie, Chypre, la Grèce, et le reste des pays en souffrent,cette crise a affecté tous les pays voisins. A cause du Printemps arabe, la majorité des pays sont touchés de loin ou de prés, mais grâce à BUSINESSMED, les hommes d’affaires en discutent, se réunissent assez souvent et réclament le soutien et l’implication du Nord de la Méditerranée.

La Méditerranée est aujourd’hui une réalité bien ancrée en Europe et dans le monde Arabe, elle réalise la symbiose de deux mondes complémentaires, d’un espace économique dont l’interaction est source de prospérité, de paix et de progrès pour tous les pays de la région.

Dans cette perspective, Nous croyons que BUSINESSMED a un rôle capital à jouer dans la formation de ce devenir et que c’est grâce au secteur privé que nous allons le concevoir et l’exécuter.

L’intégration commerciale et économique ne peut se passer d’un dialogue entre les organismes patronaux et les pouvoirs publics. D’où l’importance, aux yeux de BUSINESSMED, de mettre en commun la voix des différentes confédérations dans chaque pays Partenaire Méditerranéen (PPM). Mais, pour faire de nos pays une économie émergente de demain et un pôle de croissance, il est nécessaire de le mettre sans plus tarder sur la voie du redressement économique. A court et moyen termes, les objectifs de notre politique économique doivent corriger les déséquilibres macroéconomiques, relancer la croissance, accélérer les réformes économiques et renforcer la solidarité et l’inclusion sociale et pour cela il faut renforcer la relation entre les hommes d’affaires des deux rives pour trouver des opportunités d’investissement. La forte implication du secteur privé est une condition sine qua non du succès du projet euro-méditerranéen.

Les expériences réussies des projets UNIMED 1 et 2, successivement gérés par BUSINESSEUROPE et par BUSINESSMED, montrent que l’on peut lui faire confiance pour faciliter concrètement l’intégration euro-méditerranéenne. Sur la base de ces projets, une nouvelle étape dans le renforcement des organisations d’entreprises des partenaires méditerranéens devrait être lancée dès que possible, en se concentrant sur le renforcement des organisations sectorielles et locales qui fournissent une assistance quotidienne aux entreprises associées, c’est dans ces sens que BUSINESSMED organise une rencontre de haut niveau avec BUSINESSEUROPE et la Commission Européenne afin de reprendre cette collaboration et la gestion d’un projet commun.

Et ce dans l’espoir que la mise en œuvre des objectifs du Processus de Barcelone aujourd’hui Union pour la Méditerranée, que l’intégration des pays du Sud et du Nord, que l’instauration d’un climat économique basé sur la promotion du secteur privé et du renforcement des capacités d’innovation constitueront,   les piliers qui nous permettront une intégration optimale dans l’économie mondiale mais aussi de meilleures conditions de vie pour les générations futures. »

Jacques Jean Sarraf

Président De BUSINESSMED